Confession sur des révoltes

Il faut que je vous fasse une confession.
Je ne sais pas si tout le monde se rend bien compte des moments, et bouleversements, que l’on vit en ce moment !
Et pourtant il y en eut d’autres dans le passé.
Je me souvient du haut de mes quinze ans, la tête déjà dans le métal, le rock et le blues, la politique ne m’ intéressait pas le moins du monde.

Ce qui se passait dans le monde, très peu, il n’ y avait que ma musique, mes copines et copains.
Le reste…
Je ne vous fais même pas de dessin.
Et un jour de 1977, quatre ans après la guerre de Kippour, un homme, Anouar El-Sadate fut le premier chef d’ état Arabe à se rendre en terre juive, en Israël..
Pour la première fois de ma vie, je me suis assis entre mes parents dans le salon, et ce jour-là, je me suis dit :
« Et si c’ était la Paix ? »

Certes aucun homme politique n’ est tout blanc ou tout noir, mais il fut un homme de paix et prix Nobel de la Paix pour les accords de Camp David.
Et ce jour là, qui fut retransmis en direct à la télé, je ne l’ai jamais oublié et il restera toujours dans mon coeur.
L’ évènement du vingtième siècle pour moi, avec l’ assassinat de Martin Luther King.
Et aujourd’ hui, si l’on m’avait dit un jour, que je vivrai ces révolutions, en Tunisie tout d’abord, puis en Egypte, en Libye, en Syrie…
Jamais, ô grand jamais, je ne pensais que celà puisse arriver un jour, et jamais je n’aurai imaginé dans mes rêves les plus profonds vivre çà.

Grâce aux retransmissions en direct d’ AlJazeera English, j’ai lutté, vibré, scandé, pleuré avec elles et eux.
Je ne sais pas si le monde se rend compte de ce qui se passe et de la portée que celà va avoir.
Avant de parler de politique il convient de faire un peu d’histoire et de géographie succinte.
Il y a très longtemps il n’ y avait qu’ un seul continent, un seul peuple, une seule couleur de peau, pas de religion et nous venons toutes et tous de là !!
C’est le berceau du monde.
Beaucoup l’ ont oublié.
Ces peuples sont des êtres humains avant tout, chaque peuple a le droit à la dignité, au respect, à l’amour, à pouvoir marcher, lire, parler, s’ exprimer, à la religion en toute liberté.
Je suis un humaniste profond et/ou profond humaniste, à vous de choisir, bouddhiste aussi, et pour moi un peuple qui se soulève, se révolte pour sa liberté a le droit à tous les honneurs, le respect, l’ aide, l’ entraide, le partage et bien plus encore.
Je ne veux parler ici que de ces peuples et pas des intérêts économiques en jeu, ce n’est ni mon domaine, ni mon rayon, ce qui m’ intéresse avant tout et surtout est l’ être humain.

Si on vous avait dit il y un an, Kadhafi sera renversé, Ben Ali, Mubarak, l’auriez-vous cru ?
Non, tout comme moi.
Je serai toujours de toutes les luttes, de tous les combats, pour le respect des droits de l’ homme, pour l’ humanisme, pour la liberté.
Parce que la couleur de peau n’ existe pas, ce sont nos différences qui font notre richesse.
Personnellement ces révolutions me touche, profondément, je n’ai pas honte à avouer que certains soirs, en suivant ma TimeLine Twitter et en étant informé par diverses sources, les larmes coulent.
Mais ce sont des larmes de joie et d’ espoir.
Personne n’ a l’ air de se rendre compte que la face du monde va changer avec ces peuples, enfin, libres.
Ce qui se passe en Libye me touche plus personnellement car c’est Muammar Gaddafi qui a tué dans un attentat mon grand-père, aviateur dans l’ armée de l’ air puis dans le civil, en 1963 sur le Mont Kenya.
Mais mon « intérêt » personnel passe après.

Je terminerai cette confession, éxutoire quelque part, en disant qu’il faudra du temps à ces peuples pour trouver un certain équilibre, nous avons mit combien de temps en France ? #1789
Mais nous sommes et serons là, pour les aider et soutenir dans la plus belle quête qui soit: La Liberté !!
Et c’est beau un peuple qui se soulève pour cette cause.
Hasta La Libertad Siempre !
Je pense qu’un homme qui s’ appelait Henri Grouès, doit être de tout coeur avec vous:

Les commentaires sont fermés.