Category: Freeware


Un petit billet, tout bête, en forme de truc à savoir au cas où.
Vous récupérez un document officiel au format .doc, donc format de Microsoft, et vous devez remplir les champs nécessaires via Open Office.
Là, après avoir ouvert votre document, vous vous apercevez qu’il est impossible de remplir les dit-champs.
Astuce toute simple, enregistrez votre document, au format .doc, sur votre pc et ô miracle, vous pouvez enfin remplir les champs désirés.
Cà peut paraître « idiot » mais tout le monde ne le sait pas forcément et c’est toujours bon à savoir.
Cà fait partie des petits trucs à savoir et qui nous font perdre du temps parfois.
Si vous en avez d’autres du même type, partagez-les dans les commentaires.
Et n’oubliez pas que : « Communiquer, c’est s’enrichir » 🙂

Publicités

Dans le monde du libre, hormis les logiciels, applications, distributions linux il y aussi des sites collaboratifs.
L’exemple le plus connu est bien entendu Wikipedia.
Mais il n’y a pas que lui, loin s’en faut.
Et heureusement !

C’est là où l’on voit la force, la richesse que peut donner une communauté, et surtout une communauté issue du monde libre.
Il n’est plus à prouver que les meilleures communautés sont issues du Monde Libre ( Linux, Open Source, Logiciel Libre ).
Je vous arrête de suite, non je parlerai pas des ‘polémiques’ concernant Wikipedia, ce n’est pas le sujet de mon billet ni mon crédo.
Précision étant faite, je continue.
Même s’il n’a pas été le premier, Wikipedia a au moins eu le mérite de mettre un coup de pied dans la fourmilière et de donner des idées à d’autres.
Et ce, pour notre bien à toutes et tous.

La liste ci-dessous n’est en aucun cas exhaustive, je ne prétends pas détenir la meilleure liste du Web, plutôt l’envie de faire partager la mienne.
Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à me les envoyer, je les rajouterai afin que tout le monde en profite ;).

  • Linuxpedia
  • Wiki libre et indépenant dédié à GNU-Linux et BSD.
  • ———————————————————————————————————————

  • Wikimedia
  • Médiathèque en ligne dont les artisans ne sont pas des artistes rémunérés mais des bénévoles. Le nom « Wikimedia Commons » associe à « Wikimedia » qui est celui de la fondation qui subvient aux besoins d’un ensemble de projets, le mot anglais « commons » (terrains communaux au sens propre, biens communs au sens figuré), signifiant ainsi le partage de contenus entre différentes versions linguistiques de projets de différentes natures. Sont ainsi centralisés des médias libres, utiles aux projets, tels que photographies, dessins, schémas, musiques, textes écrits et parlés, animations et vidéos.
  • ———————————————————————————————————————

  • Wikipedia
  • Encyclopédie libre que tout le monde peut améliorer.
  • ———————————————————————————————————————-

  • Wikisource
  • Bibliothèque libre qui permet de puiser dans ses 55 715 textes, passés dans le domaine public ou publiés sous licence libre.
  • ———————————————————————————————————————

  • Wiktionnaire
  • Dictionnaire libre et gratuit que chacun peut améliorer et actuellement 1 664 805 articles décrivent en français les mots de plus de 700 langues.
  • ———————————————————————————————————————

  • Ekopedia
  • Wiki collaboratif de solutions écologiques partagées. Plus de 5 millions de personnes utilisent Ekopedia pour bâtir une meilleure société.
  • ———————————————————————————————————————-

  • Imslp
  • IMSLP est une bibliothèque contenant des partitions appartenant au domaine public, ainsi que les œuvres de compositeurs souhaitant partager gracieusement leur musique avec le reste du monde.
  • ———————————————————————————————————————-

  • Wikitravel
  • Wikitravel est un projet pour créer un guide de voyage libre, complet, à jour et fiable du monde entier. Nous avons déjà 2 392 destinations, guides et autres articles écrits et édités par des Wikivoyageurs du monde entier.
  • ———————————————————————————————————————-

    Mais il n’y pas que ces sites là, fort heureusement.
    Je vous propose une petite liste que vous pourrez allégrement compléter à votre guise grâce à websearch.about.com qui en a recensé pas moins de 47.

  • The american Presidency Project a été créée en 1999 par l’Université de Californie, Santa Barbara. Si vous voulez en savoir plus sur les présidents américains, c’est la référence : plus de 87.000 documents tous gratuits et disponibles pour le public.
  • The Open Directory Project est un annuaire Web encyclopédique. Des Arts, à Santé en passant par les Sciences humaines et sociales… Une encyclopédie très fouillée.
  • The Open Library est un projet du Internet Archive destiné à cataloguer tous les livres publiés, peu importe leur langue, dans une base de données librement accessible sur Internet. Près de 23.911.021 références bibliographiques dont 1.167.210 en texte intégral et en libre accès.
  • Hyper History 3000 ans d’histoire mondiale présentés de façon interactive par des frises, graphiques et cartes. Il suffit de cliquer sur la période qui vous intéresse.
  • De quoi s’informer librement et s’enrichir, mais la vraie richesse est de partager et d’enseigner aux autres.
    N’hésitez pas à partager ce post et en faire profiter le plus grand nombre.
    Si vous en avez d’autres à me communiquer, n’hésitez pas je les rajouterai et pourquoi pas les recenser sur une page à part.
    Les sources de ce billet sont venues du Carnet d’Ausone et de websearch.about.com que je remercie très sincèrement car l’idée d’un tel billet me trottait dans la tête depuis un moment et il faut parfois peu de choses pour se décider.
    Enjoy 🙂

    Merci à tv, Emmanuel Auray et skippy pour leurs liens

    Je sais qu’avec ce billet beaucoup vont monter au créneau, à grand renfort d’ arguments, pour me démontrer que j’ ai tort, que je suis dans l’ erreur et pour troller aussi, sûrement.
    Mais c’ est le jeu ma pauvre lucette, si on joue on en accepte les règles et j’ assume tout.
    Je sais que je ne vais pas me faire que des amis, pourtant je ne suis pas là pour « taper gratuitement » comme on pourrait le croire/penser.
    Ce n’ est pas mon but et je ne verrai pas l’ intérêt d’ un tel billet !
    Il y a un sentiment de ras le bol général déjà, et un phénomène qui se propage depuis plusieurs mois sur beaucoup ( trop ) de blogs, qu’ ils soient français ou étrangers.
    Je ne fais que constater des faits, relatés un peu partout sur le web et les réseaux sociaux.
    Que ce soit sur Twitter, les blogs ou les forums de toutes natures et horizons.

    Alors là on va me dire que je suis sur Fedora et que c’est « normal » que je réagisse comme çà.
    Là vous vous trompez complètement !
    On se fout de savoir les distros que j’ utilise, celà ne rentre pas en ligne de compte.
    Je m’explique, ce billet n’ est motivé par aucune jalousie d’ aucune sorte et comme je l’ ai dit un peu plus haut, ceci ne sont que des constatations.
    Quand un blog, par exemple, publit un billet sur un how-to, le fonctionnement et l’ installation d’une application, comment améliorer telle ou telle chose et j’ en passe, c’ est systématiquement sur Ubuntu !!
    Et que les blogs soient français ou étrangers.
    On donne la façon d’ installer, utiliser sur Ubuntu et jamais, ou trop rarement, en supplément comment installer sur les autres distros principales.
    Pour celle/celui qui utilise autre chose qu’ Ubuntu : Débrouille toi !!
    Trop de blogs ont tendance à prendre Ubuntu pour la seule distro qui existe.
    Elle est la plus utilisée donc on ne publit que pour elle.
    On verouille, on bloque même si c’ est plus ou moins consciemment, les autres distros sont dessous c’est pas grave !

    Pourtant quand on voit que Canonical réfléchit à une version OpenCore, donc propriétaire d’ Ubuntu, çà devrait faire réfléchir même si çà n’ étonne pas.
    Mais je voudrai pas m’ écarter de mon sujet, on sait les distances qu’ il y a entre la FSF et Canonical et que Shuttleworth « propriétarise » doucement Ubuntu.
    Mais le propos n’ est pas là.
    Ubuntu est, pour le moment, une distro comme les autres.
    La seule chose qu’ on peut lui reconnaître est qu ‘elle vulgarise Linux et incite les internautes à utiliser autre chose qu’ un système d’ exploitation propriétaire et fermé.
    Oui oui je parle de Microsoft et Apple !
    Mais c’ est tout !
    Il y a un certain nombrilisme dans la blogoshpère Linuxienne, on ne voit, pense et parle que d’ Ubuntu !!!
    Tellement fiers qu’ Ubuntu soit No 1 qu’on oublie les autres distros, par lesquelles, souvent, on est passé aussi.
    Et si Ubuntu devient propriétaire et propose un « modèle » à la Mandriva, une version propriétaire enrichie et une version light plus basique, vous allez faire quoi ?
    Retournez votre veste ?

    Je ne combats personne, qu’ on ne se trompe pas, je n’ en veux à personne ni ne cible personne en particulier !
    Je cible juste un fait qui en gonfle plus d’ un !
    Et nous utilisons des distros différentes, certains sont sur frugalware, archlinux, pclinuxos, slackware etc…
    Perso je pense que cette sur-médiatisation d’ Ubuntu se retournera contre elle, surtout quand on voit ce à quoi tend Canonical et donc Mark Shuttleworth.
    Réfléchissez quelques instants, si on ne faisait que parler de Fedora, Archlinux, Frugalware, vous réagiriez comment ?
    Et certaines aimeraient bien ( auraient bien besoin ? ) que l’ on parle un peu plus d’ elles et çà serait bénéfique à toute la communauté Linuxienne.
    Quand on commence à se renfermer sur soi-même sans regarder ce qu’ il se passe autour, ce n’ est jamais bon signe.
    Une grosse partie de la blogoshère Linuxienne est devenue une blogoshère Ubuntienne….
    Chancun fait ce qu’ il veut, ceci dit quand on se dit open source et donc open mind, il serait bien, je trouve, de pas penser qu’ Ubuntu et de plus penser GNU/Linux !
    Chacun n’a qu’ à faire pareil pour sa distro préférée et c’ est le meilleur moyen de se sectariser !

    Et je vais faire mon propre mea-culpa, à l’ avenir avant de publier un billet sur telle ou telle application, je me renseignerai pour savoir comment installer celle-ci, et/ou si elle est présente dans les dépôts des distros les plus usitées.
    Pas compliqué quand même de se renseigner sur Twitter, sur le forum ou de lire le wiki de la distro.
    C’ est sûr tout le monde a sa propre vie, on va au plus simple, on ne pense qu’ à la distro que l’ on utilise, quand aux autres…
    Elles sont supposées, à tort, d’ être plus pointues donc d’ avoir des utilisateurs plus avertis qui savent comment faire.
    FAUX, de plus en plus d’ utilisateurs, par exemple, viennent sur Fedora ( c’ est un exemple et je ne parle que de ce que je connais ) sans être passé par Ubuntu.
    Et ils ne savent pas tout, même si le wiki est très bien fait !
    Demandez à @Kenshin__ qui ne vous dira pas le contraire.
    Il me semble que nous sommes GNU/Linuxiens AVANT d’ être utilisateurs de telle ou telle distro !
    Et trop de bloggeurs l’ oublient !!!
    Etre GNU/Linuxien c’ est, avant tout, un certain état d’ esprit et une mentalité.
    Certains billets que je vois passer sur le planet-libre par exemple, certains comptes Twitter que je follow ont cette mentalité, mais il y en a trop peu.
    Ubuntu n’ est ni le centre du monde, ni la reine des distros.

    Une distro comme Fedora est, au moins, aussi simple à installer et utiliser qu’ Ubuntu.
    Beaucoup plus stable et une gestion des dépôts beaucoup plus simple.
    Je ne parle que de ce que je connais.
    Quelqu’ un comme Devil505 fait beaucoup, per exemple, pour Frugalware et c’ est bien !
    Archlinux aussi et c’ est très bien.
    J’ aime m’ intéresser aux autres distros, et si Archlinux et Frugalware en font partie, même si Mandriva et OpenSuse ont des difficultés ce sont des distros qu’ on ne peut occulter.
    Le monde .bsd, Freebsd notamment m’ intéresse beaucoup aussi.
    Scléroser la blogoshpère Linux en ne parlant que d’ Ubuntu dessert la communauté Linuxienne plus qu’ elle ne la sert.
    Se regarder le nombril n’est jamais bon.
    Savoir tendre la main et penser aux autres est bien plus productif.
    « Communiquer, c’ est s’ enrichir »

    Travailler grâce à des programmes installés afin de pouvoir réaliser toutes les tâches que l’on souhaite est ce que tout le monde fait.
    Mais parfois, quelque soit le système d’exploitation utilisé, le programme désiré n’a pas été installé, on se dit toujours qu’on verra bien le moment venu et que nous n’en avons pas besoin dans l’instant présent.
    Alors il faut rechercher le programme qui va bien, libre et gratuit pour windows par exemple, et qui va remplir la tâche souhaitée.
    Sur Linux le problème se pose moins, la variété et la richesse des outils proposés est un avantage indéniable sauf que parfois on ne sait justement quelle application utiliser.

    On peut être étudiant, bloggeur pro, community manager, journaliste, simple internaute et suivant le lieu où l’on se trouve nous n’avons pas le temps de rechercher le bon programme, la bonne application.
    Il faut pouvoir travailler sur le fichier de suite.
    Arrive alors, ce qui se fait de plus en plus, les éditeurs online.
    Il faut reconnaître le côté très pratique de ces éditeurs, qui même s’ils n’ont parfois autant de richesse que leurs homologues installables, permettent de réaliser tout ce que l’on souhaite en très grande partie.
    Une photo à retoucher, un ou des .pdf à retravailler et/ou convertir, créer un bouton pour un site, affiner un bout de code ou css, générer un favicon ou une bannière ?
    Il y a toujours un site du type éditeur on line qui permet de faire çà.
    Il y a un côté très pratique que j’aime beaucoup.
    Je vous propose dans ce billet de vous faire partager ceux que je connais, que j’aime bien et me paraissent utiles ( il doit en rester beaucoup que je ne connais pas 😉 ) et qui je pense vous servirons un jour.
    N’hésitez pas à me proposer, via les commentaires, ceux que vous jugez indispensables et qui ne seraient pas dans cette liste.
    Je les rajouterai et j’updaterai ce billet.

  • The Geek Toolbox
  • permet à la fois de connaître son adresse ip, générer un favicon, une bannière, recadrer une image, calculer des proportions, de connaître combien il y a de jours entre 2 dates et plus encore.
    Inidspensable.

  • Read It Later
  • Vous voulez sauver une page pour la lire plus tard ? Que ce soit avec Firefox ou votre Iphone, le site propose une extension pour çà. Sauvez votre/vos page(s) et lisez dans le bus, le métro, taxi ou avion.

  • Convert Center
  • Convertisseur métrique, temps, poids, densité, énergie, force, fréquence et bien plus.

  • Blockposters
  • Télécharger une photo de votre ordinateur et transformer la en poster en décidant de combien de feuilles vous voudriez votre affiche avant impression.

  • Bouton.info
  • Permet de générer un bouton très simplement et rapidement. Même plus besoin d’une application graphique

  • CSS Creator
  • Vous voulez générer un CSS tout en apprenant et vous n’y connaissez rien ? Ce site est pour vous.

  • Face Your Manga
  • Pour réaliser son visage façon manga et en faire un avatar pour Twitter, Facebook, blogs et autres.

  • Filext
  • Le site à avoir si on ne sait pas ce qu’est l’extension du fichier que vous avez télécharger. Et le site vous donne le/les programme(s) à utiliser

  • Idphotoland
  • Indispensable pour réaliser soi-même ses photos d’identité.

  • Kodingen
  • Attention Formule 1 !! Editeur Online de code, environnement de développement cloud, accès web et ftp à vos fichiers, intégration svn. Un must !

  • Pdfmyurl
  • Tout est dit avec le nom du site. Sauvegardez n’importe quelle page de site en .pdf.

  • Pixer.us
  • Permet de rogner, redimensionner et modifier vos photos online. Permet de sauvegarder évidemment.

  • Repper
  • Très pratique car permet de réaliser vous même vos propres motifs pour Photoshop, Gimp et autres.

  • Rasterbator
  • Permet de créer des posters, panoramas depuis n’importe quelle image et même d’imprimer le tout sur plusieurs pages .pdf.

  • Fillanypdf
  • Permet d’uploader et éditer n’importe quel .pdf et le faire partager à qui vous voulez.

  • Aviary
  • Qui n’a pas besoin de Photoshop ou Gimp aujourd’hui ? Vous souhaitez un éditeur online simple rapide performant ? Aviary est fait pour vous. Très complet à la manière d’un Photoshop. Un must !

    Voilà pour quelques-uns des éditeurs online que j’apprécie particulièrement et que je souhaitais partager avec vous.
    Et en bonus ( c’est dimanche 😉 ) un site qui vous propose une liste d’une centaine d’applications web online, dont certains d’entre vous connaissent déjà une partie des sites qui sont sur cette liste.

  • 100 free and useful web apps for writers
  • J’espère que ces sites vous seront utiles, faites moi part de vos trouvailles dans les commentaires, j’updaterai ce billet.
    Enjoy 🙂

    Toi utilisateur, futur ou actuel, tu rêves d’un site qui permettrait de découvrir les extensions du navigateur Open Source de Mozilla Firefox, un site où tu pourrais, non seulement découvrir mais aussi partager, expérimenter.

    Rock Your Firefox est fait pour toi !
    Tous les lundi, mercredi et vendredi de nouvelles extensions seront proposées, add-ons que tu pourras découvrir en profitant de l’avis et expériences des autres utilisateurs.
    Rock Your Firefox est là pour t’apprendre, aussi, comment enrichir ton navigateur 🙂
    Il y a des milliers d’extensions Firefox à choisir parmi des centaines de million.
    La première mise en valeur cette semaine est Yoono.

    Une façon originale et sympa de prendre soin de ses utilisateurs et de leur en apprendre un peu plus sur les extensions.
    C’est, je pense, le seul navigateur et la seule communauté qui pratique ceci pour ses utilisateurs, initiative à saluer.
    Info via le blog de Mozilla
    Surtout que si vous ne l’avez pas déjà fait Mozilla va vous inciter à migrer vers la version 3.6, c’est le moment d’upgrader Firefox et de profiter de ces extensions.