J’aurai vu..

Quand j’y repense là tout de suite, et si je me retourne, dans ma vie j’en aurai vu des évènements !
Dans le désordre.
J’aurai vu les assassinats de John Fitzgerald Kennedy, Martin Luther King, j’aurai vécu Mai68, vu le Président Anouar El Sadate se rendre en Israël pour la paix avec la Palestine, vécu le Printemps Arabe #tunisie #egypte #libye et vu tomber Ben Ali, Mubarak, Kadhafi…
J’aurai vu le Révérend Jackson pleurer à l’annonce de l’élection de Barak Obama…

J’aurai vécu l’épisode de la place Tien An Men et Solidarnosc.
J’aurai vu Nelson Mandela LIBRE et devenir Président de l’ Afrique du Sud et l’ Apartheid supprimé.
Rien que çà, çà paraît impensable !
J’aurai vu Joan Baez soutenir Mme Angela Davis #BlackPower #BlackPanthers #Woodstock, vécu la révolution Rock’n’Roll, le Punk, la Funk…
Et j’aurai vu des êtres humains SUBLIMES tant ils étaient BEAUX !!
Soeur Emanuelle, l’ Abbé Pierre, Coluche, Gandhi par exemple.
J’aurai vu la Palestine reconnue comme membre à part entière de l’ UNESCO !!
J’aurai vu, ENFIN, le peuple se soulever et s’indigner un peu partout dans le monde !
J’aurai vu la création des Restos du Coeur.
J’aurai connu et rencontré Bon Scott, Freddie Mercury…
J’aurai vu des artistes révolutionné la musique, Vince Taylor, Elvis Presley, Michaël Jackson, Eddie Van Halen..

Non je ne parlerai pas des guerres, des famines, des maladies, des virus fabriqués par les labos pharmaceutiques, sinon j’écris un livre.
Juste relater des évènements qui m’ont touché personnellement et pour diverses raisons qu’il n’est pas nécessaire d’évoquer ici.
Comme çà sans réfléchir.
J’aurai vu des femmes EXCEPTIONNELLES de courage et d’abnégation, Catherine Destivelle, Michèle Mouton, Aung San Suu Kyi, Jeannie Longo…
J’aurai vu un peu de tolérance apparaître timidement, mariages gays/lesbiens, religions..
Et j’ai rencontré des personnes exceptionnelles grâce à Twitter !!!
Des personnes avec qui j’ai partagé, ri, pleuré, vibré, lutté, aimé…
Des personnes qui ont du coeur, et donc du courage !!
Des personnes belles et que j’aime profondément…
Je ne donnerai aucun nom, car donner des noms c’est exclure les autres, et hors de question que j’exclus qui que ce soit.

J’en oublie sûrement et je m’en excuse à l’avance, j’ai juste relaté ce à quoi je pensais là tout de suite, sans réfléchir…
A vous de me dire ce que j’aurai pu oublié.
J’aurai vu et il me reste tant à voir… ☮

Une petite vidéo pour symboliser ces quelques pensées, je vous avoue que c’est ce qui m’a fait le plus réfléchir 😉

A propos des apéros géants via Facebook

Sujet brûlant du moment n’est-il pas ?
Tout le monde en parle, médias presse, télévision, internet, journaux et donc dans la vie réelle.
Je précise de suite que mon avis est complètement subjectif et assumé.
On ne me fera pas de reproche là-dessus comme çà 😉

Pendant des années, et jusqu’à ce que ces apéros géants arrivent, la société dite « bien pensante » reprochait aux jeunes d’être accros à leur PC et au net.
Et d’être totalement déconnectés du monde.
Moi qui ai pratiqué, et géré, des forums pendant dix ans, mais aussi l’Irc pendant autant de temps, je me souviens être tellement accro que je mangeais quand la faim était trop forte.
Quand je ne travaillais pas, j’étais en permanence devant mon PC, y passant une bonne partie de la nuit.
Car, en plus, je faisais du graphisme.
C’était si important à mes yeux à l’époque que plus rien d’autre ne comptait !
Plus aucune socialisation ou très peu.
Un g33k dans toute sa « splendeur » comme tant d’autres, et dans toute sa connerie aussi et surtout ( Je ne parle que pour moi – Je ne me permettrai pas de juger les autres ).
Mais malgré tout à cette époque là, avec certains membres de l’ Irc et des forums, nous organisions de temps en temps des barbecues.
Bien avant ces apéros géants.
Il y a bien dix ans de celà !
Ouf un peu d’ Irl, enfin !
Et personne ne nous a jamais rien dit.
Jamais personne n’a cherché à nous récupérer comme on le fait actuellement pour ces apéros.
Certes nos barbecues se passaient toujours dans des lieux privés mais même.

Personnelement je n’aime pas Facebook mais il est fascinant d’observer la réaction des gouvernements quels qu’ils soient dès que quelquechose leur échappe.
Ce sont ceux là même qui clamaient partout, haut et fort, que les jeunes devaient se resocialiser, bien que les progrès techniques et l’ évolution de la société nous poussent à rester devant nos PC, et lorsque des internautes sortent de ce cadre virtuel pour quelquechose de réel, on prend peur, on vient crier au loup !
Il faudrait savoir ce que vous voulez messieurs !
Quand on voit le niveau actuel du gouvernement en place quand il s’agit d’internet, çà ne m’étonne guère.
Prenez des cours avant de dire, et faire, des bêtises plus grosses que vous sur le sujet.
Alors on va me dire qu’il y a toujours des dérives dans ce genre de réunion, que les autorités cherchent à « protéger » la population.
Ils auraient une liste avec noms, adresses, numéros de téléphone, IPs, là ces apéros seraient autorisés bien plus facilement !
Il est affligeant dans cette société qu’il faille toujours, et quelque soit le domaine, cataloguer, étiquetter, numéroter, identifier.
Il faut une autorisation pour se réunir maintenant ?
Il faudra un aussweiss bientôt pour se réunir ou sortir de chez soi à ce rythme.
Je suis allé, pour voir, à celui qui s’est passé chez moi à Rodez, où tout s’est très bien passé !
Il y avait pourtant une majorité de jeunes, mais pas que, et il n’y a pas eu de débordements.
Des débordements il y en a toujours et partout.
Pourtant dans les bals, par exemple sui sont une réunion de personnes aussi, tout se passe bien en général malgré quelques bagarres.
Et dans les manifs, parmi les casseurs qu’ il faut condamner bien sûr, tous sont des civils ?
On sait très bien que non et que, souvent, ce sont des flics en civil, qu’on ne viendra pas embêter après.
Bah non, ils étaient « en mission » !

Il y a, malheureusement, un mort à déplorer dans ces apéros géants mais chacun se doit d’être responsable, envers soi et les autres.
Il convient de ne pas faire n’importe quoi non plus lors de ces apéros géants !
Empêchez les gens de se réunir et ils le feront encore plus en cachette.
Interdisez à un ado, par exemple, de faire quelquechose, il le fera en cachette, on le sait tous.
Et au nom de quoi veux t’on empêcher les gens de se rencontrer et se réunir ?
Personne n’a le droit d’empêcher des personnes de se rencontrer et se réunir.
La méconnaissance engendre la peur, et la peur fait faire et dire n’importe quoi.
Alors messieurs les officiels, au lieu d’interdire, venez participer et discuter.
Les internautes ne sont pas des monstres.
Dans une société de plus en plus virtualisée, où l’on aimerait ( le gouvernement ) que les gens parlent plus entre eux sans se cacher derrière un écran, où le social tient un rôle de plus en plus majeur, je cherche encore à comprendre pourquoi ces mêmes personnes prennent peur losqu’ils décident justement de se rencontrer, se connaître et parler ensemble.
Je suis peut-être très bête, mais dès lors que quelquechose est organisé par des personnes comme vous et moi çà ne va plus.
Il faut obligatoirement que tout soit fait via des associations ou les autorités officielles ?
Heureusement que non !
Enfin pour le moment, on ne sait jamais ce qui peut arriver avec Nicolas !
Et messieurs, si des apéros géants sont organisés dans un lieu privé que ferez-vous ?
Vous ne pourrez rien faire ni dire et vous le savez fort bien.
Apprendre à connaître les autres, c’est aussi apprendre à se connaître soi !
De ces rencontres peuvent naître des amitiés, des échanges de service, des amours pourquoi pas, et bien d’autres choses encore.
Mon avis est purement subjectif mais je l’assume.
Cette société est, quand même, de plus en plus flicée, et çà, ce n’est jamais bon signe.
Heureusement il restera toujours des gens intelligents et réfléchis.
Ouf, tout n’est pas perdu 😉

Deep Packet Inspection ou la fin de l’Internet ?

Introduction

De quoi s’agit-il ?
En informatique, le Deep packet inspection ou DPI est l’activité pour un équipement d’infrastructure de réseau d’analyser le contenu (au-delà de l’en-tête) d’un paquet réseau (paquet IP le plus souvent) de façon à en tirer des statistiques, à filtrer ceux-ci ou à détecter des intrusions, du spam ou tout autre contenu prédéfini.

Le DPI, techniquement, ne dispose que d’une adresse IP pour identifier un internaute, ce qui dans 99 % des cas est inopérant puisque ces adresses sont allouées dynamiquement à chaque connexion.
Cependant, toutes les informations sur la fréquentation des sites Web, sur la nature des téléchargements, sur la popularité des applications, sur les volumes et les durées des échanges, sont rendues disponibles par un système de collecte et de traitement utilisant le DPI.

Explications

Sous couvert de vouloir renforcer la sécurité de leurs réseaux, les gouvernements d’Amérique du nord, d’Europe et d’Asie utilisent le DPI pour différents usages comme la surveillance et la censure.
Ainsi, l’Iran utilise un tel système depuis 2008, fourni par Nokia Siemens Networks [¹].
Cette technologie est utilisée dans plusieurs dictatures, comme la Chine et la Tunisie, pour surveiller et censurer internet.
Elle est envisagée très sérieusement en France afin de surveiller la population Française.

Si, en théorie, le DPI n’est/ne sera appliqué que dans des cas bien précis ( publicité ciblée, terrorisme, pédophilie par exemple ), au vu des lois/projets en cours ( ACTA, HADOPI, LOPPSI2 ) on est en droit de se demander jusqu’où peut être appliqué, utilisé ce DPI.
Car il en va de la neutralité du net et de la vie privée.
Pour rappel :
« La neutralité du Net ou la neutralité du réseau est un principe fondateur d’internet qui exclut toute discrimination à l’égard de la source, de la destination ou du contenu de l’information transmise sur le réseau.
La neutralité du Net assure que les flux d’information ne sont ni bloqués, ni dégradés par les opérateurs de télécommunications, permettant ainsi aux utilisateurs d’utiliser librement l’architecture communicationnelle. ».

Lors des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre de 2009, Benjamin Bayart, pionnier de l’internet en France, a ainsi proposé quatre principes essentiels à la neutralité du Net :

  • * Transmission des données par les opérateurs sans en examiner le contenu.
  • * Transmission des données sans prise en compte de la source ou de la destination des données.
  • * Transmission des données sans privilégier un protocole de communication.
  • * Transmission des données sans en altérer le contenu.
  • Hors les équipements qui composent aujourd’hui la structure physique du réseau permettent aux opérateurs d’avoir un contrôle total et d’établir une gestion discriminatoire.
    Sous couvert de vouloir offrir une sécurité accrue pour les utilisateurs ( on y croit ! ), le DPI permet de tout contrôler, censurer, brider en violation totale des lois.
    Et permet de surveiller chaque internaute.
    Les enjeux en cours qu’ils soient politiques, lobbyistes et autres font que la neutralité du net et les projets en cours ( ACTA, HADOPI, LOPPSI2 ) seront un élément clé des discussions de cette année et certainement des années à venir.

    Nous ne sommes plus très loin d’un Internet à la chinoise en France et en Europe.
    Gageons que les discussions iront dans le bon sens et dans celui de la logique.
    Si le débat vous intéresse n’hésitez pas à soutenir les acteurs importants de ce vaste débat.
    Voir ce post sur les acteurs du libre en france.
    La liberté et le respect de la vie privée sont des droits inaliénables, personne d’entre nous ne veut d’un Internet à la chinoise commandé et dirigé par de grands lobbys qui ne pensent qu’à leur intérêt/portefeuille et qui ne comprennent rien à Internet.
    Je vous conseille très fortement d’écouter podcast sur Oxyradio où l’invité est fabrice epelboin et qui vous en apprendra beaucoup sur ces sujets.

    [¹] Iran’s Web Spying Aided By Western Technology

    Big Brother Awards… Dix ans déjà

    Parfois on se demande, quand on est un petit internaute comme moi, sur quoi on va communiquer aujourd’hui !
    Qu’à t’on envie de faire partager ?
    De quoi veut-on informer ?

    Et aujourd’hui encore je dis merci à Twitter, au détour d’un Tweet envoyé par @zertako retweeté par fabrice epelboin sur les Big Brother Awards et dont le billet se trouve sur PCinpact.

    Les Big Brother Awards sont un moyen de « récompenser » les organistaions, entreprises ou autres qui surveillent, tracent, fichent celles et ceux ( vous et moi ne riez pas ) qui auraient des comportements dits « suspects » et qui aiment la liberté et tentent de la préserver.
    Alors vous avez déjà des noms là je pense 😉
    Il y aussi le Prix Voltaire qui récompense celles et ceux qui résistent à cette répression soi-disant sécuritaire.
    Vous voulez agir contre cette opression naissante ( ACTA, HADOPI, LOPPSI2 ), les BBA sont un bon moyen de vous exprimer et faire entendre votre voix.

    « l’équipe des BBA vous invite à participer à la grande traque. Rendez-vous sur notre site, où un formulaire de candidature n ligne attend vos nominations. Vous pouvez également les envoyer par mail. Rappelons que pour être éligibles, les candidatures doivent être basées sur des faits avérés et étayées par des sources publiques (voir la procédure et critères de nomination) ».

    Le 29 mai, toutes celles et ceux qui ont été primés au Prix Voltaire, et qui seront donc présent(e)s ce jour là, pourront « débattre et discuter de cette montée en puissance de la société de surveillance.
    Une occasion de croiser les expériences de ceux qui se battent contre le fichage des enfants, des chômeurs, des étrangers ou des internautes avec celle des opposants au vote électronique, à l’Hadopi, à la Loppsi, et autres projets scélérats ».

    Si l’ACTA, HADOPI, LOPPSI2 et autre projets vous révoltent, participez, çà ne prend que quelques minutes 🙂
    Les BBA sont une organisation issue de Privacy International

    Internet et nos libertés – petit rappel d’articles à lire

    Toujours dans la même philosohpie de Zone Libre, un petit rappel de certains articles à voir, revoir si vous ne les avez pas lus.
    Car ils nous concernent toutes et tous, il en va de notre avenir et de nos libertés !
    Ce billet n’est sponsorisé que par mes envies, mes choix et ma volonté.

  • Les sites de Streaming menacés
  • Copie privée de DVD : RealDVD interdit
  • La procédure de labellisation des parefeu bientôt prête ?
  • L’ARCEP invente la « quasi-neutralité » des réseaux
  • Logiciel libre : la guerre mondiale aura bien lieu
  • Neutralité du Net : méfiez-vous des contrefaçons
  • Mise à mort de la Neutralité du Net
  • S’informer c’est apprendre, apprendre c’est savoir, savoir c’est partager, partager c’est communiquer et communiquer c’est s’enrichir.
    Source des articles cités : Numérama, ZDnet, Framablog, La Quadrature du Net, Le Figaro, PCinpact, ReadWriteWeb.

    Une dictature, un souvenir

    Tout le monde au début des années 2000, il y a longtemps maintenant, disait que le progès c’était bien, que l’on en avait besoin, que celà facilitait la vie des gens.
    Même si celà se révèle exact pour la réalité augmentée qui facilite la vie des handicapés, des personnes malades et des personnes âgées, pour le reste qu’est devenue notre société à cause de notre manque de rebellion ?
    Il me reste un peu pensée libre qui me permet de me souvenir d’avant.

    Tout est devenu DRMisé, le logiciel libre est devenu interdit, impossible d’acheter un ordinateur sans système d’exploitation, car les mouchards de la loi LOPPSI5 sont installés d’office avant qu’un pc ne puisse être vendu.
    D’ailleurs la loi sur vente liée a été abrogée depuis longtemps.
    Impossible désormais d’utiliser un logiciel libre, d’acheter un PC pour y installer Linux, tout celà est interdit désormais.

    Ceux qui utilisent encore Linux sont considérés comme des terroristes, la musique libre a disparue, et toute note est contrôlée et répertoriée par le Ministère de la musique.
    Le partage sur Internet a disparu et est, en principe, devenu impossible.
    Tous les sites Internet sont contrôlés et validés par le Ministère de la communication et de l’échange public et la Police de l’Internet, il n’y a plus de rues où la vidéosurveillance n’est plus présente.
    Nous sommes géolocalisés en permanence grâce aux puces sous notre peau, qui contiennent notre carte di’dentité, numéro de sécurité sociale, comptes bancaires, un gps notamment.

    Les 2 seuls FAI qui restent ont bridé tous les sites supposés dangereux, et suppriment automatiquement ceux qui ne rentrent pas dans la logique des Ministères de la pensée et de la communication et de l’échange public.
    La SACEM est devenue le Ministère des droits d’auteurs, dépendant directement des grands lobbys industriels ( Maisons de disques, producteurs et toutes les industries y afférant ).
    Car j’allais oublié, ma mémoire me joue des tours aujourd’hui, même nos pensées sont controlées et minutieusement surveillées.
    La police de la pensée peut intervenir n’importe où et n’importe quand, plus le crime est grand selon le régime en place, plus le nettoyage de pensées est fort.
    Les sites internet sont tous formatés et vont tous dans le même sens.
    Les sites proposant de télécharger de la musique et des films sont tous légaux, DRMisés et contrôlés par les Ministères concernés.

    Il y a bien quelques groupes qui résistent bien sûr et qui échangent en ftp, peer to peer ou par d’autres moyens.
    Ce sont les seuls qui proposent d’ouvrir les yeux aux gens par des informations objectives.
    Mais ils sont très peu, vivent dans un monde Underground et se déplacent en permanence afin d’échapper aux polices qui les recherchent.
    Si l’un d’eux est attrappé, nettoyage de pensée à 100%, prison à vie, et travail obligatoire.
    Mais désormais tout le monde a peur et est « rentré dans le rang » comme on dit.
    Tout est formaté, contrôlé, surveillé, et si vous avez le malheur d’être « différent » de ce qui est imposé, les sanctions sont immédiates.
    Il leur est très dur de montrer la réalité aux gens et leur faire admettre qu’ils se trompent et vivent dans une société totalitaire et dictatoriale.
    Toute musique, film que vous avez chez vous aujourd’hui a été contrôlé et validé par les Ministères et Organismes de l’Etat.

    Même les styles musicaux sont contrôlés, les sujets de films aussi, trop subversif ?
    En prison et nettoyage de pensée !
    Il n’y a plus aucune vidéo jugée subsersive sur les sites d’hébergement, les sites en streaming sont eux aussi contrôlés.
    La pornographie aussi a disparue, elle subsiste quelque peu dans l’Underground
    Je ne parle même pas de la presse écrite et de la télévision. Tout doit être contrôlé, lu et visionné avant publication.
    Les émissions en direct n’existent plus et pour cause !
    La presse libre a elle aussi disparue « officiellement ».
    La puce sous notre peau informe en permanence le Ministère de la Santé de notre degré de maladie en pourcentage.
    Suivant l’âge et le degré on vous éradique d’office !
    C’est leur nouveau mot à la mode, çà fait plus classe que tuer des gens.
    Ainsi les handicapés ayant un degré trop important d’handicap avant la naissance sont éradiqués sans autre forme de procès.
    Tous les fruits et légumes se cultivent sous serre et sont tous OGMisés si je puis dire.
    La viande n’est plus que créée chimiquement.

    Un monde tout propre, tout lisse, où l’on prend bien soin d’éradiquer tout ce qui ne plaît pas à Big Brother ( il a été surnommé ainsi par un groupe Underground en souvenir du livre d’un écrivain du 20e siècle ).
    Tout est formaté et contrôlé afin que tout me monde pense, agisse, écoute, s’informe que dans un seul sens.
    La joie, les rires, la liberté, la nature, les petits oiseaux tout çà a disparu.
    Toutes les langues anciennes et vestiges de notre passé et histoire aussi.
    Un monde tout lisse sans saveur ni odeur, ni couleur non plus.
    Pourtant je me rappele quelques organisations et personnes se bougaient pour éviter çà.
    Mais l’homme ( dans son ensemble ) ne pensait qu’à lui-même et à son petit confort en se disant qu’on verrait demain et que çà ne le toucherait pas.
    A l’époque on laissait crever ( y a pas d’autres mots ) nos concitoyens dans la rue en les regardant d’un oeil dédaigneux, le président de l’époque préférait se pavaner dans d’autres pays, aider d’autres pays mais laissait les notres mourir comme des bêtes.
    Et il était très dur d’éduquer des gens qui n’utilisaient, principalement, qu’un seul système d’exploitation.
    Dont il se servait très mal.
    L’homme n’en a fait qu’à sa tête et le résultat est là aujourd’hui !
    Demain une révolution ?
    Tout est cycle sur cette Terre, sûrement un jour mais je ne serai plus là pour le voir, j’espère que mes enfants et petit-enfants le verront.

    Je vais aller me promener, il fait beau aujourd’hui, il y a un parc pas loin avec quelques oiseaux.
    J’y retrouverai quelques ami(e)s, on parlera du bon vieux temps, on refera le monde et on dira sûrement :
    « Si on avait su…. »

    Ubuntu, où t’en vas-tu?

    En effet on apprend aujourd’hui sur ce post d’ecrans.fr qu’OpenOffice pourrait être enlevé de la liste des applications pré-installées.
    Je reste au conditionnel car l’info reste encore à vérifier, mais si celà était le cas, et qu’effectivement il faudrait ouvrir ses docs avec Google Docs (sic), et après l’info qui verra Yahoo! comme moteur de recherche par défaut (on voit le lien avec Microsoft), Ubuntu donne bien le sentiment de «légèrement» trahir ses utilisateurs.

    Certes il sera toujours possible, je pense, d’installer OpenOffice par la suite mais on voit bien là le souci de rentabilité et les accords commerciaux avec des partenaires douteux à mon goût.
    Mais çà n’engage que moi.
    Surtout quand on sait que l’article 11 des CGU prévoit que tout contenu transitant par ses serveurs pourra être, je cite :
    « reproduit, adapté, modifié, traduit, publié, représenté, affiché et distribué » à sa guise…

    Je ne sais ce qui va se dire et passer sur le forum Ubuntu-fr mais il va y avoir de l’ambiance, çà c’est sûr.
    Je suis bien content d’avoir migré sur Fedora il y a plusieurs mois.
    Qu’Ubuntu veuille rentabiliser, on peut le comprendre mais au détriment de sa promesse : « un noyau d’applications libres et open source », il y a un grand pas de franchit.
    Sans compter que Gimp sera remplacé par F-Spot, on se demande où cherche à aller Mark Shuttleworth, où plutôt on ne le voit que trop bien.
    Rentabilité, rentabilité, même s’il faut « écorcher » quelques promesses et la philosophie de départ d’Ubuntu.
    Viendront dans quelques temps les logiciels payants dans la Logithèque Ubuntu.

    Après personnellement que Linux soit «représenté» si je puis m’exprimer ainsi sur le Web, dans la presse sous toutes ses formes par Ubuntu me dérange un peu ( beaucoup ).
    Il y a des centaines de distributions, une grosse dizaine de majeures, et la philosophie d’Ubuntu n’est pas celle des autres distributions.
    Il y a un amalgame qui se fait pour l’internaute lambda qui n’est bon ni pour Linux ni pour le monde du libre en général.

    Les utilisateurs migreront si çà ne leur convient plus, je ne suis pas sûr qu’Ubuntu gagne des utilisateurs à ce jeu mais l’avenir le dira.